• Star Wars - Jedi de la République - Maître Plo Koon

    Plo Koon est un Kel Dor, natif de la planète Dorin. Descendant d'une longue famille de Chevaliers Jedi, la Force était puissante en lui. Il fut tout de suite mis en apprentissage et devint rapidement un puissant Jedi sous la surveillance de son Maître Jedi wookie, Tyvokka. Encore peu connu dans l'Ordre Jedi, il ne fit parler de lui seulement lors de la Guerre de l'Hyperespace de Stark. En effet, après la mort de son maître dans cette guerre, la bravoure et le courage de Koon allaient infléchir les événements de la guerre. Il se rangea sous les ordres de la marine républicaine et de son armée et, de part son extraordinaire faculté à improviser, il mena la République à une grande victoire lors de la cinquième bataille de Qotile, alors que la défaite était très proche du fait de la mort du commandant de bataillon, en l'occurence son Maître. Ainsi, il s'attira les félicitations et les remerciements à la fois de l'Ordre Jedi et de la République.

      De plus, son aspect physique lui permit aussi de s'imposer dans l'Ordre. En effet, en tant que Kel Dor, il possédait une musculature puissante et une stature impressionnante. Mais plus que tout, ses organes extrasensoriels lui étaient très utiles lors des combats pour mieux se repérer et prévoir un danger. Toutefois, pour subsister en dehors de Dorin, il devait porter un masque de protection qui le protégeait des atmosphères très oxydantes, telles que celles rencontrées sur Coruscant ou Géonosis.
      
      Convaincus de sa bravoure et de son aptitude à gérer les crises, les membres du Conseil Jedi l'acceptèrent parmi eux, au sein du Conseil, avec le statut de membre permanent. Bien qu'heureux de cette ascension et de ce nouveau poste, il déplora le fait que son ami de toujours, le Maître Jedi Qui-Gon Jinn, ne veuille pas rejoindre le Conseil, bien que sa présence y soit demandée. Mais il savait que l'indépendance d'esprit de Qui-Gon l'empêchait d'accepter la rigueur et le strict du Conseil.

      Lors de la crise séparatiste, il fut l'un des membres envoyés sur Malastare pour régler le conflit entre le peuple Lannik et les terroristes de la planète. Cette mission fut un succès et ses qualités de combattant n'y jouèrent pas un rôle négligeable. C'est quelques mois après cette mission que Koon fut envoyé sur Géonosis pour venir en aide à Obi-Wan Kenobi, retenu prisonnier par le peuple géonosien et ses alliés séparatistes.
      
      La bataille qui suivit fut un réel massacre de Jedi, toutefois, son expérience du combat au sabre laser et ses facultés intrinsèques à ses organes extrasensoriels lui permirent d'échapper à la mort, et il fut l'un des rares membres du Conseil à y survivre. Heureusement pour lui, Yoda intervint juste à temps pour sauver les survivants sur le point d'être abattus froidement par l'armée droïde de la Confédération des Systèmes Indépendants. Il prit le commandement d'un détachement de soldats clones et mena l'attaque contre l'armée droïde ennemie. La bataille se solda par la victoire de la République et la fuite désordonnée des leaders séparatistes et du reste de leur armée.
     

      Cinq mois après Géonosis, les maîtres Jedi Plo Koon, Shon Kon Ray, Shaak Ti et Agen Kolar furent envoyés sur la planète Brentaal IV avec des troupes de clones afin d'empêcher la planète de faire sécession et de rejoindre la CSI. En effet, les habitants de Brentaal IV, sous le commandement de leur charismatique leader Shogar Tok qui souhaitait destituer le gouvernement en place et quitter la République, décidèrent peu après Géonosis de rejoindre la Confédération.
      Quinlan Vos fut alors envoyé en éclaireur afin d'aviser le conseil de la situation sur la planète. Mais le conseil ne sut pas que le kiffar avait été capturé par les forces de Shogar Tok, qui se servit de l'émetteur de Vos pour donner la fausse information selon laquelle la base de commandement des renégats était peu défendue. Ainsi c'est en toute confiance que Plo Koon, qui dirigeait les opérations depuis un croiseur de classe Acclamator, envoya une première vague de canonnières sur la planète. Elles furent alors accueillies par une dizaine de canons à ions et de tourelles anti-aériennes qui firent feu. Presque toutes les canonnières furent détruites, mais celles de Shaak Ti et d'Agen Kolar parvinrent à se poser. Les troupes au sol furent alors attaquées par les forces de la CSI et de Shogar Tok qui les accueillirent sous un déluge de tirs, et les troupes républicaines commencèrent à encaisser de lourdes pertes.
      Faisant un rapport détaillé de la situation assez critique sur la situation de la bataille à Plo Koon tout en survolant le champs de bataille, Shon Kon Ray eu à peine le temps de finir sa phrase que sa canonnière explosa, détruite par un tir de tourelle ennemie, tuant le jedi senior sur le coup. Désireux de changer de plan pour éviter une cuisante défaite et la mort des autres Jedi présents sur le champ de bataille, Plo Koon consulta une holocarte de la base séparatiste,et le maître Kel Dor dirigea Shaak Ti vers une entrée secondaire, où elle arriva dans le quartier des cellules de prisonniers, dans lequel se déroulait une bataille entre gardiens et prisonniers. Elle profita de l'aide de ces derniers pour délivrer Quinlan Vos. Mettant en place un plan pour capturer Shogar Tok, elle laisse à Plo Koon le soin de replier temporairement sa flotte, pendant que Agen Kolar fit diversion en attaquant la face Nord de la base. Le plan fut un succès malgré les complications rencontrées par la togruta. Shogar Tok fut tué, les canons anti-aériens furent mis hors-service, et Plo Koon put ainsi lancer l'assaut final, ce qui permit de vaincre la Confédération définitivement sur Brentaal IV. Ce fut ainsi une victoire pour la République, malgré la mort de Shon Kon Ray et de beaucoup de clones, qui permit ainsi de garder Brentaal IV dans la République tout en se débarrassant d'un leader séparatiste.

      11 mois après cette victoire, Plo Koon reçut un appel de détresse du sénateur Bail Organa, dont le vaisseau était attaqué par des pirates. Avec l'aide de la Jedi Adi Gallia, il vola au secours du sénateur, qui défendait chèrement sa vie avec l'aide de deux gardes sénatoriaux. Les pirates furent finalement mis en déroute et le sénateur fut escorté jusqu'à Coruscant où il assista peu après à la mort de l'ex-chancelier Valorum. Pour Plo Koon, la déroute des pirates n'était qu'un début et il continua leur traque avec Adi Gallia. Ils parvinrent à remonter à la source et jusqu'au vaisseau mère des pirates en orbite près de Varonat, et engagèrent le combat avec l'aide de Ki-Adi-Mundi et d'un autre pilote émérite, Anakin Skywalker. Ce dernier n'ayant plus de maître depuis la mort présumé d'Obi-Wan, il fut placé sous la tutelle du maître céréen afin de finir sa formation. Usant des pouvoirs de la Force et de leurs aptitudes au pilotage, les quatre Jedi détruisirent le vaisseau mère des pirates et écartèrent définitivement cette menace.
      Anakin et le maître céréen partirent alors secourir Obi-Wan après une vision du jeune homme, et il laissèrent Plo Koon et Adi Gallia finir de mettre en déroute les derniers bandits résistants. Ces escarmouches contre les pirates montrèrent que Plo Koon, comme beaucoup de Jedi, n'était pas seulement un combattant émérite, mais aussi un talentueux pilote.

      Quelques temps après, ce fut au tour de la planète Rendili de tenter de faire sécession, et Plo Koon fut envoyé une nouvelle fois pour régler la situation, avec les Jedi Saesee Tiin, Anakin Skywalker et le capitaine Jan Dodonna, futur héros de l'Alliance Rebelle. Le sujet principal du conflit concerna la flotte de Rendili, dirigée par le capitaine Jace Dallin et qui pouvait rejoindre la CSI et en grossir la flotte en cas de sécession. Jace Dallin ayant participé à la guerre hyperspatiale de Stark avec Plo Koon et Dodonna, c'est tout naturellement que le Jedi Kel Dor et le capitaine rencontrent Dallin à bord du Mersel Kebir, le vaisseau principal de la flotte de Rendili afin de négocier.
      Alors que les arguments de Plo Koon étaient sur le point de convaincre Dallin de revenir vers la République, son second, le jeune lieutenant Mellor Yago, qui se trouvait être pro-Confédération, se mutina et prit le contrôle de la flotte rendilienne avec plusieurs hommes, faisant prisonnier de ce fait le Jedi et les deux militaires qui parlementaient.
      
      Pour montrer sa détermination, Yago menaça de tuer le Jedi Plo Koon par l'Holonet, mais le Kel Dor ne sembla pas inquiet et, toujours aussi calme, il avertit Yago que Saesee Tiin, qui avait pris de ce fait le commandement des forces républicaines, préférerait détruire la flotte de Rendili avec tous ces occupants que de laisser les séparatistes s'en emparer.
      Quelques heures sans aucun mouvement de la part des deux camps se passèrent. Durant ce temps, Saesee et Anakin cherchèrent un plan à mettre en oeuvre pour contrer Yago et furent rejoints par Obi-Wan et Quinlan Vos, ce dernier ayant été sauvé par Kenobi juste avant. Pendant ce temps Yago attendait l'arrivée des renforts de la Confédération, en se montrant de moins en moins patient. Quand ceux-ci arrivèrent, il ordonna l'attaque immédiate de la flotte républicaine.
      Divisant les croiseurs en deux parties, Saesee Tiin commanda les opérations depuis son chasseur jedi avec l'aide d'Anakin qui profita des combats pour appliquer son plan refusé juste avant, pendant qu'Obi-Wan et Quinlan Vos abordèrent le Mersel Kebir et délivrèrent Plo Koon, Jace Dallin et Dodonna. Les cinq hommes armés prirent alors la passerelle de commandement d'assaut, et parvinrent à récupérer le contrôle de la flotte rendilienne, après que Dallin ait tué le renégat Yago. Les flottes combinées de la République et de Rendili écrasèrent alors les renforts de la Confédération, donnant une nouvelle victoire républicaine, qui eu deux conséquences majeurs : une loi du chancelier suprême Palpatine sur la centralisation des flottes renforçant ainsi son pouvoir, et la réintégration de Quinlan Vos dans l'Ordre Jedi.
      
     


     

     

    Plo Koon dans le cockpit de son chasseur, sur Cato Neimoidia



      Très peu de temps avant la bataille de Coruscant et la mort du Comte Dooku, Plo Koon rejoignit le contingent de puissants Jedi pour la mission sur Boz Pity (en -19), ayant pour but de stopper le comte. Grâce aux talents de pilotes d'Anakin, le croiseur républicain pu se poser sur la planète et les Jedi combattirent plusieurs dizaines de droïdes de combat. Plo Koon combattant près de son ami Agen Kolar en détruisit plusieurs pendant la bataille. Mais il assista, impuissant comme les autres, à l'arrivée du Général Grievous, qui tua successivement les Jedi Soon Bayts et Adi Gallia. La bataille se solda tout de même une victoire pour la République, car Dooku et Grievous furent mis en fuite, Asajj Ventress fut apparamment vaincue, et la planète tomba aux mains de la République. Mais c'était une victoire amère pour les Jedi, car ils perdirent deux excellents maîtres.
      
      Sitôt après, le maître Kel Dor rallia la planète Cato Neimoidia, qu'il pacifia en très peu de temps avec ses troupes clones. Ce fut durant l'une de ses patrouilles dans le ciel de la planète que le puissant Jedi Kel Dor trouva la mort. Le chancelier suprême Palpatine profita de la mort du Général Grievous pour lancer l'Ordre 66. Plo Koon, survolant une cité neimoidienne, fut abattu par un chasseur ARC clone, qui pulvérisa le chasseur jedi dont les restes s'écrasèrent sur la cité en contrebas, tuant également des civils fauchés par les débris.
      Ainsi prit fin l'existence du plus connu des Kel Dor de l'Ordre Jedi, et l'un des plus éminents de ses membres ...
      
     

     


     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :