• Dark Jadus était un Seigneur Sith mystérieux qui siégeait au Conseil Noir de l'Empire Sith, au temps de la Grande Guerre Galactique. Peu enclin à montrer des émotions capables d'alimenter son pouvoir du Côté Obscur, enfermé derrière son masque inquiétant aux yeux rouges, il se montrait froid, renfermé et calculateur, des qualités qui siéent parfaitement à un homme qui, tapi dans l'ombre, tirait les ficelles des Services Secrets de l'Empire. Dark Jadus avait pour seule et unique apprentie sa propre fille et il est probable qu'il fut pour elle un maître exigeant le meilleur de sa progéniture et un père distant.

      La plupart des Seigneurs du Conseil (comme Dark Marr, Dark Vowrawn et Dark Thanaton) constatèrent que Jadus se tenait loin des luttes de pouvoir de ses pairs et que l'essentiel de son temps était consacré aux Services Secrets. Il faut dire que le Sith avait une très grande influence dans ce secteur puisqu'il disposait du plus grand réseau d'espionnage de la galaxie (bien qu'essentiellement par le biais de conseillers et d'intermédiaires). Ainsi, contrairement au chef des opérations des Services Secrets, Cerbère, le Seigneur Jadus n'employait pas des agents impériaux et encore moins des Sith. Il se basait plutôt sur des citoyens ordinaires qui, sous une apparence et une vie simple, cachaient un dévouement sous faille et quasi-religieux envers leur maître qu'ils craignaient. Et il avait souvent recours à une sorte de main de l'ombre, un exécuteur dont l'identité restait un mystère pour tout le monde.

      L'attitude et les activités secrètes de Dark Jadus alimentèrent le sentiment de méfiance à son encontre au sein des Seigneurs Sith, à tel point qu'on commença à se demander ce qu'il pouvait bien tramer. Car il était évident qu'il préparait quelque chose d'important et qu'il était impossible de savoir si cela allait être bénéfique aux Sith ou porter préjudice à l'Empire. Incapables de percevoir ce qu'il tramait, les Seigneurs Sith le firent espionner, que ce soit sur Dromund Kaas ou encore lors de ses voyages à travers le territoire impérial, à bord de son cuirassé, le Dominateur. Dark Jadus était probablement conscient de ce climat de suspicions qui l'entourait mais il s'en moquait : il était le messager d'une Nouvelle Ère et cette période de paix entre les Sith et la République (conséquence du Traité de Coruscant) allait lui permettre de mettre en application son sinistre plan...

     


    votre commentaire
  • Le Conseil Obscur était une assemblée de douze Seigneurs Sith chargée de conseiller l'Empereur Sith. Avec Dark Vowrawn entre autres, Dark Marr était de ceux-là et il ne fait aucun doute que ses conseils furent précieux pour le monarque. Son visage était entièrement dissimulé derrière un masque et il portait une armure avec deux grandes piques au niveau des épaules ainsi qu'un manteau à capuche aux tons rouge et noir. Visiblement, Dark Marr était assez proche du peuple de Dromund Kaas, en atteste le triomphe que les gens lui réservèrent à son passage dans les rues lors du retour des troupes victorieuses du Seigneur Nankrang sur les Jedi dans la Bordure Moyenne.

      Lorsqu'Exal Kressh, qui était l'apprentie de l'Empereur, abandonna son poste sur la Faille de Kathol pour entrer dans l'espace républicain, Dark Marr et le Conseil Obscur se mirent en quête, sous les ordres de leur souverain, d'une personne capable de traquer cette traîtresse. Il semble que leur choix s'arrêta rapidement sur le jeune Teneb Kel, dont le maître, le Seigneur Calypho, avait lui aussi trahi les siens en convoitant un pouvoir qu'il ne méritait pas. Il fallait tester la loyauté de l'apprenti sith qui était sur Begeren et Marr et ses confrères organisèrent un duel à mort entre le maître et l'élève sur Dromund Kaas, dans la Citadelle Impériale. Le duel tourna vite à l'avantage de Teneb. Les Seigneurs du Conseil mirent un terme au combat alors que l'apprenti allait mettre un terme à la vie de celui qu'il considérait comme son père.

     

     Dark Marr expliqua à Teneb que Calypho allait retourner dans sa cellule dans laquelle il testerait ses théories, à savoir que le jeûne et la méditation rendaient l'esprit plus clair. L'apprenti ne considérait plus ce traître comme son maître mais cela ne changeait rien. Kel n'avait pas terminé sa formation lorsque Calypho avait fauté et c'était pour cette raison que son sort lui avait été épargné. L'apprenti restait aux yeux du Conseil une honte, malgré ses pitoyables victoires comme à la bataille de Begeren. Marr expliqua alors à Teneb Kel pourquoi il l'avait choisi : il devait retrouver Exal Kressh et l'éliminer. Le jeune homme était choqué de voir l'apprenti de l'Empereur trahir les siens mais le Seigneur Sith lui ordonna d'agir et pas de réfléchir. Il restait un ultime test pour Teneb Kel avant de partir en mission et Dark Marr le conduisit devant l'Empereur en personne pour que celui-ci le marque. A présent, Teneb Kel était au service exclusif de l'Empereur et Dark Marr espéra qu'il remplirait sa mission avec succès...

    [A suivre]

      Plus tard, après la fin de la Grande Guerre Galactique marquée par le Traité de Coruscant, Dark Marr et le Conseil Obscur consolidèrent les positions de l'Empire Sith sur les planètes récemment conquises

     


    votre commentaire
  • Agée de 477 années lors de la Bataille de Naboo, Yaddle est encore considérée comme jeune par les membres de son espèce, notamment par Yoda. Comme le puissant Maître Jedi, le monde natal et l'espèce à laquelle appartient Yaddle restent encore inconnus, même Yoda n'a jamais voulu dévoiler ce secret.

      Il y a plus de deux cents ans, Yaddle reçut comme Mentor le Maître Jedi Polvin Kut qui lui enseigna tout son savoir et sa maîtrise de la Force. Il lui inculqua notamment la redoutable technique de Morichro, un art Jedi interdit par les membres du Conseil depuis de longues années. Cet art, inconnu de la grande majorité des Jedi de la Galaxie, permettait à celui qui le contrôlait de ralentir les fonctions biologiques et physiologiques de son corps. Jugée trop dangereuse, cette technique fut passée sous scellé et son apprentissage fut aboli. Mais Polvin Kut, désirant enseigner tout ce qu'il savait à sa jeune padawan, passa outre l'interdiction et l'initia à son tour.

      Alors que Yaddle est encore sous son enseignement, Kut se voit confier une dangereuse mission sur Koba, mission durant laquelle il doit éliminer un Seigneur du Crime local connu sous le nom de Tulak. Il décide donc d'emmener son apprentie avec lui lors de cette mission. Hélas, la mission est un échec et Kut se fait tuer par les sbires de Tulak alors que Yaddle est capturée par le Seigneur du crime lui-même.

      Elle est alors enfermée dans une des prisons de la planète et est oubliée de tous. Mais elle ne succombe pas à sa détention, bien au contraire. Cet exil forcé de la Galaxie augmente sa connexion avec la Force et c'est grâce à cette connexion que Yaddle trouve la force de survivre malgré l'état affligeant dans lequel elle est. Jamais elle ne succomba à la colère ni à la peur, préférant méditer et conserver ses forces à des fins plus nobles. Après plus d'un siècle de détention, un tremblement de terre fait s'effondrer la geôle dans laquelle elle est, lui permettant de quitter enfin la petite pièce dans laquelle elle se trouvait. Toutefois, elle ne veut pas s'enfuir de la planète avant d'accomplir la mission pour laquelle elle est venue sur la planète. Apprenant que Tulak est mort, elle pense qu'elle n'a plus de raison de rester sur la planète mais l'arrivée impromptue de son fils, Kalut, l'oblige à l'affronter. Yaddle n'eut aucun mal à le tuer après plus de cent ans d'entraînements et d'épanouissement dans la Force.

      Sa mission accomplie, elle retourne sur Coruscant et fait impression. Beaucoup de Jedi se demandent comment elle est arrivée à survivre si longtemps enfermée sans pour autant basculer du Côté Obscur de la Force. Beaucoup de rumeurs et de légendes la suivent alors mais elle n'en a que faire. Even Piell, très impressionné par son récit, demande au Conseil la permission de l'adouber non pas Chevalier mais Maître pour la récompenser en quelque sorte de sa détermination à survivre et le succès de sa mission, mais Piell ne s'arrête pas là et demande qu'on lui accorde une chaire au sein du Conseil. Parmi les opposants à cette promotion, il y a Yoda qui refuse cette mesure d'exception car cela transgresserait le code Jedi.
      Hélas, Yoda est seul lors du vote délibérant de son statut de Maître Jedi et de sa place au Conseil. De fait, Yaddle est acceptée et intégrée au Conseil. Ce qui fit pencher la balance en sa faveur fut sa patience, sa compassion à l'égard des autres êtres vivants mais aussi la véracité et la justesse de ses quelques prises de parole.
      
      Après cette nomination, Yaddle décide de prendre un padawan pour affermir sa position de Maître Jedi. Elle ne s'arrêtera pas à un seul et en aura une dizaine durant sa vie. Beaucoup d'entre eux devinrent des Chevaliers Jedi puissants comme Empatojayos Brand ou encore Oppo Rancisis. Elle donnait beaucoup de son temps à ses disciples, préférant les jeux à un entraînement rigide et rigoureux. Préférant récompenser ses élèves méritants par des bonbons plutôt qu'un "Félicitations".
      
      Yaddle parvint ensuite à la tête des Archives Jedi de Coruscant. Elle séjournait souvent sur Kamparas afin d'entretenir les manuscrits Jedi de la bibliothèque et devint membre de l'Assemblée des Archivistes, un groupe de Jedi qui veillait sur les artefacts Jedi et Sith sur les planètes où ils étaient stockés. Dans ce cadre, elle collabora avec de nombreux érudits Jedi tels que Ashka Boda.
      
      Lorsque Qui-Gon Jinn rentre de Naboo avec le jeune Anakin Skywalker, elle assiste à la séance durant laquelle le Conseil exerce les talents du jeune garçon et est à son tour étonnée de sa puissance. Mais elle redoute que la peur qui habite le jeune homme ne l'entraîne trop loin sur le chemin sombre du Côté Obscur.
      
      Sept ans après cette séance, Yaddle doit se rendre sur Mawan, accompagnée par Obi-Wan Kenobi et Anakin pour aider à l'établissement d'un nouveau gouvernement sur cette planète ravagée par dix ans de guerre civile. Malgré la fin des hostilités, il restait toujours sur la planète un être malfaisant qui était l'un des plus puissants seigneurs du crime et qui, apprenant l'existence de Sith, voulait s'en attirer la sympathie. Pour se faire, Granta Omega projeta de faire enlever puis tuer un membre du Conseil Jedi pour montrer sa valeur aux Sith ; l'occasion se présenta avec la venue de la délégation Jedi sur la planète.
      
      Omega exécute son plan et enlève Anakin. Il envoie ensuite à Yaddle une proposition de rencontre pour parvenir à trouver un terrain d'entente sur la libération du padawan. Yaddle accepte mais se rend vite compte que le plan d'Omega est de l'éliminer car il avait placé une bombe remplie de gaz dihexalon pouvant détruire toute la ville. Pour sauver la population de la ville de la menace toxique, Yaddle isola la bombe du reste de la ville en l'enveloppant d'un bouclier de Force. Cette dernière implosa, minimisant les dégâts mais le gaz était toujours présent. Dans un ultime sacrifice de sa personne, Yaddle inspira le gaz toxique et mourut sur le coup, préservant le reste de la ville de la menace toxique.
      
      Anakin, impuissant devant ce spectacle, regarda le corps inerte de Yaddle disparaître et s'unir dans la Force. Cette vision marqua profondément le jeune apprenti qui se sentit responsable de la mort du Maître Jedi. Ainsi se termina la longue vie de Yaddle ...



     


    votre commentaire
  • La voie Jedi n'est pas une longue route rectiligne ; bordée d'énigmes et de mystères, nombreux sont les Jedi qui agirent de manière peu orthodoxe. Vergere, une Fosh, entra dans l'Ordre Jedi alors que l'Ancienne République avait amorcé son déclin. Deux ans après la Bataille de Naboo, Vergere quitta son maître - Thracia Cho Leem - pour rallier Zonama Sekot. Les relevés indiquaient des activités inhabituelles pour une région se trouvant aux confins de la galaxie.

      Arrivée sur place, Vergere commença ses investigations au nom de l'Ordre. Elle y découvrit rapidement une expédition d'êtres qu'elle n'avait jamais rencontrés. Vergere admettait que de nombreux aliens n'étaient sûrement pas encore connus, notamment dans les Régions Inconnues. Ces êtres manifestaient une violence assez prononcée dans leurs actes. Lorsque les autochtones Sekotiens tentèrent de résister, ce fut un massacre à sens unique. Vergere se révéla à ces créatures, et proposa d'être leur otage en échange d'un répit pour la planète.

      Le commandant de l'expédition Yuuzhan Vong étudia alors la créature pour y déceler une quelconque duperie. Mais la Jedi cacha ses talents et se jura qu'une fois libre, elle transmettrait un nombre considérable d'informations pour le compte de l'Ancienne République.
      Si elle survivait.

      Sa physionomie était proche des familières des prêtresses Falung. Grâce à cet avantage, elle pourrait intégrer la société Yuuzhan Vong. Une prêtresse nommée Elan la recueillit, et la Jedi parlait un langage subtil, que la logique trouverait tordu. Pour éviter tout risque d'être démasquée, Vergere détruisit son arme et se coupa au maximum de la Force pour ne pas perturber les Yammosks, ces derniers étant sensibles à cette énergie.

      Lorsque la vraie invasion commença, plusieurs décennies après la première incursion Yuuzhan Vong, Vergere était encore vivante, jouant son rôle de familière auprès d'Elan. La dernière mission qu'elle devait accomplir aurait dû se faire avec sa maîtresse mais les événements furent modifiés grâce à l'intervention de Han Solo et de Droma. Elan devait convaincre les Jedi de se réunir pour qu'elle puisse libérer un aérosol mortel - composé de spores Bo'tous -, dont Mara Jade Skywalker était infectée et contre lesquels elle luttait pour ne pas mourir.

      Durant l'altercation qui suivit, Elan fut prise à son propre piège alors que Vergere s'enfuit dans une nacelle ; elle lança à Solo une fiole permettant de lutter contre le mal de Mara Jade Skywalker, remplie de ses propres larmes. Vergere devint par la suite la conseillère privilégiée du Maître de Guerre Tsavong Lah, au détriment de Nom Anor, un guerrier Yuuzhan Vong servant comme agent infiltré. Lorsque le Maître de Guerre apprit l'expédition Jedi sur Myrkr, il dépêcha ses deux agents pour capturer Jaina et Jacen Solo.

      Cette expédition tua de nombreux Jedi, dont Anakin Solo. Jacen fut capturé tandis que sa sœur réussit à s'échapper de la planète. Vergere initia Jacen aux rites Vongs, mais lui transmit également sa propre philosophie. Vergere remarqua le changement mental qui s'opérait en Jacen : il possédait également un mode de pensée proche des envahisseurs et accepta le fait que la Force ne possède ni Côté Clair ni Côté Obscur mais constituait un Tout.

      Jacen devenu son allié, Vergere put commencer à contrecarrer les plans Vongs sur Coruscant, conquise entre-temps par les extragalactiques. Malgré le terraformage en cours, Vergere et Jacen avaient la possibilité d'empêcher toute métamorphose de la planète. Grâce au lien unissant Jacen avec le Cerveau contrôlant la planète, le jeune Jedi pouvait influencer les décisions que ferait la créature. Ils finirent par s'enfuir et rejoindre la Nouvelle République.

      Néanmoins Vergere fut traitée comme une prisonnière de guerre, et donc incarcérée. Luke Skywalker put malgré tout avoir plusieurs entretiens avec la Fosh, leur discussion s'axant principalement sur la nature réelle de la Force. Convaincu par l'ancienne Jedi, Luke permit la libération de Vergere, et accompagna Jacen Solo près d'Ebaq 9 pour une mission capitale.

      Malheureusement la Fosh se sacrifia pour sauver Jacen en propulsant son A-Wing sur la petite lune, décimant de nombreux Yuuzhan Vong. Peu après, elle reviendra sous forme spectrale aux côtés de Jacen pour le conseiller.

     


    votre commentaire
  • Shaak Ti est une femelle Togruta originaire de la planète Shili. Ses longs lekkus de couleurs vertes et blanches et sa pigmentation épidermique rouge l'aident à se protéger des prédateurs qui rôdent sur sa planète natale. Les appendices creux en haut des lekkus palpent l'environnement ultrasonique ce qui lui permet de détecter la moindre oscillation sonore près d'elle. C'est grâce à cette adaptation biologique que Shaak Ti excelle dans les combats en groupe car elle est adaptée aux déplacements dans des foules denses. Toutefois, contrairement aux autres Togruta, elle possède une personnalité indépendante et préfère se battre seule.

      Ces dispositions lui permirent de devenir une combattante hors pair pour l'Ordre Jedi qu'elle rallia très tôt, comme tous les padawans. Toutefois, elle n'eut elle-même que deux padawans mais ceux-ci connurent une triste mort peu avant leur passage des Epreuves, morts provoquées par des tueurs criminels qui en voulaient aux Jedi. Dégoûtée de ces crimes, elle ne voulut plus être responsable d'autres morts et cessa de former des padawans.

      Elle entra dans le Conseil Jedi peu avant la crise séparatiste et regarda d'un œil inquiet la situation politique qui empirait à travers la Galaxie. Elle fut l'une des deux cents Jedi qui se rendirent sur Géonosis afin de libérer Obi-Wan Kenobi mais aussi Anakin Skywalker et Padmé Amidala qui furent, eux aussi capturés, en voulant aider Obi-Wan. Après un combat difficile, elle dut cesser de se battre lorsque les Jedi survivants se retrouvèrent cernés de droïdes de combat. Toutefois, quand Yoda arriva avec les renforts de l'armée clone, elle parvint à s'extraire de la mêlée en montant à bord d'une des canonnières. Elle rejoignit ensuite les troupes clones qui livraient bataille contre les armées droïdes. Elle prit le commandement d'un détachement de soldats et s'engouffra dans la bataille qui se soldera par la victoire de l'Ancienne République et de l'Ordre Jedi.

      Par la suite, Shaak Ti fut nommée comme bon nombre de camarades Jedi au poste de général dans la Grande Armée de la République pour lutter contre les Séparatistes. Elle participa à de nombreuses et difficiles batailles, notamment la défense de Kamino au début de la guerre, puis la bataille d'Hypori durant laquelle les Jedi rencontrèrent un adversaire mortel : le Général Grievous. Grâce à ses talents de combattante, Shaak Ti parvint à survivre à la rencontre avec le général cyborg, alors que tant d'autres Jedi allaient par la suite tomber sous ses coups. Après une résistance héroïque mais vaine, la Togruta parvint in extremis à échapper à Grievous et à quitter Hypori saine et sauve.
     

    Shaak Ti à bord de la Main Invisible, capturé par Grievous. Star Wars Episode 3 - Bonus.


    Un peu plus tard durant la guerre, Shaak Ti mena un détachement de soldats clones sur la planète Brentaal IV et retrouva à cette occasion une vieille connaissance en la personne de Lyshaa, la meurtrière de son précédent padawan. La criminelle zeltronne, qui se trouvait à ce moment en prison, avait en effet profité de la bataille entre la République et les Séparatistes pour participer à une rébellion des prisonniers. Le petit groupe de criminels dut à cette occasion faire contre mauvaise fortune bon cœur et collaborer avec les Jedi pour saboter les défenses des séparatistes. Shaak Ti, n'éprouvant aucune rancœur contre Lyshaa, décida d'utiliser les pouvoirs de persuasion de cette dernière pour forcer le leader séparatiste local, Shogar Tok, à se rendre et à laisser les troupes républicaines prendre le contrôle de Brentaal IV.
      Malheureusement pour la Jedi, Lyshaa était indigne de confiance et décida de la trahir au dernier moment : alors que Shogar Tok était en leur pouvoir, elle s'empara d'un blaster et décocha un tir sur Shaak Ti, puis révéla le plan de la Togruta au leader séparatiste. Fort heureusement pour elle, la Jedi avait survécu mais fut forcée de tuer Shogar Tok, se privant ainsi d'une résolution plus ou moins pacifique de la bataille. Elle décida cependant de ne pas se venger de Lyshaa - celle-ci scella son destin elle-même lorsqu'elle tenta de s'enfuir à travers un rideau de lasers défensifs : la criminelle fut instantanément tuée...

      A la suite de ces actions "glorieuses", Shaak Ti fut rappelée sur Coruscant par le chancelier Palpatine lui-même pour qu'elle assure sa défense rapprochée en cas de problème. L'occasion pour Shaak Ti de s'illustrer à nouveau se présenta lorsque Grievous et le Comte Dooku décidèrent d'attaquer la capitale galactique et de kidnapper le chancelier. Avec l'aide de deux autres Jedi, Roron Corobb et Foul Moudama, Shaak Ti parvint à ralentir le général cyborg, mais pas à l'arrêter. Tandis que ses deux compagnons tombaient sous les coups de leur ennemi, Shaak Ti était neutralisée - sans pour autant perdre la vie.

      Les évènements s'enchaînèrent alors très rapidement : après la libération du chancelier par Anakin Skywalker, la mort de Dooku et la fuite de Grievous, la guerre touchait à son dénouement. Sans savoir que l'élève d'Obi-Wan Kenobi venait de passer du Côté Obscur en jurant allégeance à Palpatine - alias Dark Sidious - Shaak Ti attendait au Temple Jedi de Coruscant d'être affectée à sa mission suivante, qui ne vint jamais. Lors de l'attaque du Temple par Anakin, devenu entre-temps Dark Vador, Shaak Ti assista impuissante à l'avancée irrémédiable des soldats clones de la 501ème légion et du commandant Appo. Incapable de repousser l'ennemi, Shaak Ti dut se résoudre à la fuite...
      
      On ignore ce qu'il advint d'elle dans l'immédiat, mais toujours est-il que Shaak Ti découvrit dans sa fuite une padawan zabrak nommée Maris Brood. Après avoir réussi à calmer cette dernière - qui cherchait à venger la mort de son maître en se lançant dans une quête de vengeance à l'encontre de Dark Vador - elle se réfugia avec elle sur la planète Felucia et la prit sous son aile, terminant sa formation et la préparant autant que possible aux épreuves que la Zabrak allait devoir affronter dans un avenir proche.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique